The Ghosts Of Salem


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fondatrice]→Sally V.Helsing-Dit "La Luxure"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sally V.Helsing
    ι'м тнє Oσggιє Bσσgιє Gιяℓ

avatar


▌ YOU
▌AGE: 20 αηѕ
▌QUOTE: συвℓιє נєѕυѕ єт ¢σgηє !
▌LINKS:

MessageSujet: [Fondatrice]→Sally V.Helsing-Dit "La Luxure"   Dim 30 Aoû - 15:47

F i r s t ; → "Qui est-tu pauvre fou ?"

Dit "La Luxure"
.Excentrique - Croqueuse d'hommes - Perverse - Colérique - Violente - Intélligente.


Nom : Van Helsing
[*]Prénom : Sally
[*]Âge : 20 ans
[*]Date & lieu de naissance : 1989 à Berlin
[*]Nationalité : Allemande
[*]Pouvoir/Don/Arme : Chimérie/Combat rapproché
Grace, élégance et dextérité sont les mots pour définir son style de combat, depuis toujours elle manipule son corps avec perfection et précision, l'art du combat au corps à corps est quelque chose de beau et de puissant à la fois. Il n'y a rien de meilleur pour pouvoir annihiler une espèce. Pour ce qui est de son pouvoir, un pouvoir qui lui fût transmis par la vermine, il s'agit d'un pouvoir qui lui donne la possibilité de se changer en animal. Généralement, il y une transformation spécifique. Sally ayant une grande préférence pour l'espèce féline, optera toujours pour un ravissant chat blanc comme neige. La fourrure de cet animal reste aussi clair que sa chevelure, il doit être similaire à la personne d'origine. Sally est blanche avec de grands yeux bleu ciel.
[*]Groupe/Clan: Hunter mais, elle fût mordue...par fascination. Malgré son penchant pour la gente masculine vampirique, elle fait honneur à sa famille en restant fidèle à leur devoir ancestrale : Tuer les vampires quoi qu'il en coûte...

S e c o n d ; → "Connais-toi, toi-même"




« Gourmandise, paresse, luxure : ce sont les trois vertus cardinales, les vertus de la Fête. Le Paradis sur terre. »

« En quoi être quelqu'un aimant s'adonner au plaisir défendu, qu'est la jouissance et l'acte charnel de ne former plus qu'un est-il devenu un péché ? Comment avoir pût inventer de telles sottises. Que de chasteté chez l'humain, cette création sordide pensante toujours négativement. Depuis l'enfance, je me demande pourquoi les humains sont-ils aussi prudes et si timide envers eux-mêmes. Quoi de plus horrible que de cacher sa personnalité, sa véritable nature. Oui, la nature bestiale, notre origine à tous. Nous étions des bêtes avant, ces êtres que nous appelons maintenant des « animaux ». Durant un grand nombre de siècle, nous avons vécu dans la nature, sales, dégoutants, sans aucun tabou. La timidité et la pureté n'existent pas. Chaque partie de notre corps étaient visibles aux yeux de tous. Des sans-gênes nous étions. Tout simplement. Mais pourquoi je parle de l'humanité me diriez-vous ? J'en ai assez de voir notre espèce devenir de jour en jour des êtres atteignant les sommets du ridicule. Autrefois, on avait un peu plus d'estime envers-nous, maintenant, regardez-nous ! Nous faisons peine à voir ! Moi, je suis jeune et belle femme ayant toujours aimé la présence masculine mais, ils deviennent au fur et à mesure du temps, dénués de sens et intérêt. Que vais-je faire ? Continuer et sauter de proie en proie à la recherche d'une personne hors-norme ? Cette personne deviendra-t-elle mienne un jour ou l'autre ? Vais-je enfin connaître le véritable amour et quitter mon enveloppe, cette enveloppe qui m'oblige à être ce que je ne suis pas ? J'aime me faire plaisir, mon corps le réclame sans arrêt car, il est en constante recherche du plaisir suprême mais, il n'atteint pas le nirvana. On croit trouver puis, ce n'est qu'un rêve de plus. Je me fais la promesse de voir un jour apparaître sous mes grands yeux bleus : la perle rare, l'ultime être de raison, la perfection à l'état pur. Il m'appartiendra à jamais... »

Cela fait maintenant plus d'une heure, que la belle Sally écrit au pied du lit, sur un petit morceau de papier, tout ce qui lui traverse l'esprit, son esprit tumultueux regorgeant de désir et de haine. Elle relève la tête, elle est dans une chambre tapissée de rouge, il fait une chaleur étouffante. Sur le lit, un homme, nu, dormant à points fermés. Il expire fort. Il perturbe l'équilibre de la jeune femme et l'empêche de s'adonner à sa deuxième passion : l'écriture. Ses longs cheveux noirs tombèrent sur sa poitrine et viennent se détendre sur le bas de son dos. Elle est accroupie, entièrement nue, un verre de vin à la main. Un beau vin rouge, il s'agit d'une belle marque. Peu de lumière dans la chambre, Sally ne veut en aucun cas réveiller cet homme, un pur inconnu rencontrer dans un bar. Une personne de plus à inscrire dans sa longue liste de proies facile. Elle n'est pas payée et ne voit pas l'intérêt, ce n'est pas une prostituée, seulement une accro au sexe. Chaleur, plaisir, transpiration, hurlement etc. Quoi de plus à ajouter, partir dans le vulgaire ne mène à rien après tout. Tout le monde connait la rengaine. Sally est née ainsi, elle n'a pas du tout été manipulée, voir influencer par un quelconque membre de sa famille. Elle a toujours aimée les hommes et ce qui fait d'eux, leur véritable source d'intérêt pour la femme. Du moins, pour Sally. Après, quelques minutes de réflexion, Sally s’alluma une petite clope, Lucky Strike, une marque déposé par les Américains, des clopes soit disant de là-bas mais un tabac venant d’ailleurs, probablement de pays sous développé comme d’habitude. La jeune femme traversa la chambre, non, plutôt une suite, une suite de luxe dans un somptueux hôtel.

Toujours exposant sa nudité, la jeune femme au corps élancé et aux courbes copieusement sensuelle se dirigea vers la terrasse. Le panoramique est divin, elle se trouvée à cette heure-ci, neuf heures du matin, en haut d’un haut building de New York. Elle ne ressent pas le froid, ni le goût de la nicotine, cela fait des siècles qu’elle avait perdue toutes sensations qui lui tenait à cœur, autrement dit, des sensations purement humaine. Sally qui depuis l’âge de ses 20 ans, autrement dit, il n’y a pas de cela si longtemps est devenue un vampire. Comment a-telle pût être aussi stupide. Elle n’arrive toujours pas à ce rendre compte de sa bêtise, tomber dans le piège d’un vampire puissant, un homme au charme dévastateur, qui l’a rendue totalement folle. La belle Sally tomba entre les griffes de cet homme, que l’on nomme « Dracula », cet être nocturne que tout chasseur connait par cœur depuis des générations. La famille Helsing sait qui il est et à plusieurs reprises, essayèrent de le tuer mais, ils n’y arrivèrent jamais…Sally est pensive, du haut de ses 1m68, une femme fatale aux allures de Top-Model, des mensurations merveilleuses. Une perle rare, une poupée en porcelaine. On n’oserait presque ne pas la toucher, voir la regarder par peur de brûler ses ailes. Depuis sa petite enfance, elle aime les hommes, elle a toujours été fascinée par son frère et son père, qui pour elle, reste ses idéaux masculins. Des beaux blonds aux yeux bleus, ils ont toujours été ainsi depuis longtemps, sauf sa mère qui était tout comme elle : brune. Les trois descendants Helsing furent entrainés par leurs parents depuis leur plus jeune âge, un entraînement draconien et strict pour pouvoir devenir de parfait tueur de vampires. Ils adoptèrent tous une tactique en fonction de leur penchant caractériel les plus proches : Hayden étant colérique allait devoir subir un entraînement poussé sur sa colère, Rachel sur l’avarice et quand à Sally, la luxure. Luxure, un mot bien étrange, doit on le nommé en fonction de l’argent ? Bizarre, ici, nous le nommons en fonction du péché sexuel. Chacun développa une tactique de force en fonction de leur péché capital. Une force permettant à tous, de piéger des vampires souvent trop naïfs. La petite Sally perdit sa virginité à l’aube de ses 14 ans, tout cela à cause d’un viol collectif. Après tout, elle cherchée tout le temps la petite bête. Elle se rendit compte qu’elle aimait ça plus que tout au monde et qu’elle devait s’en servir pour vivre. Elle s’occupa donc, d’une majorité de riches qui lui payèrent ses moindres désirs. Les plus défendus.

Le soleil se lèvre doucement, les rayons touche le visage de Sally qui l’illumine de plein fouet, elle décide de se réfugier à l’intérieur. C’est à cet instant qu’elle voit que l’homme avait disparu. Surement dans la salle de bain. La jeune femme touchée continuellement son cou, se remémorant le soir où elle devint un vampire. C’était une merveilleuse soirée et Sally rêve tout le temps du « Prince Charmant », celui qui la rendra heureuse. Elle vue, elle vint, elle embrassa, elle cajola, la personne qui ne valait mieux pas rencontrer à ce moment là. Vlad Tepes. Même si cet homme aimait sa reine, il ne resté pas moins insensible aux nombreux charmes de certaines femmes. Les humaines dégagent souvent un parfum si subtil de tentations qu’il est difficile de ne pas succomber à la tentation. Naïve ? Légèrement mais, Sally était hypnotisée, il lui croqua le cou net, aspira sa vie et lui rendit la pareil pour qu’elle vive encore. Personne ne sait vraiment pourquoi il laissa vivre une Helsing. Peut-être parce qu’il pensait qu’elle rejoindrait tôt ou tard leur clan. Il fallait être patient. Hayden et Rachel assistèrent à cet évènement et ne pût la sauver. C’est avec horreur qu’ils devaient endurer le sort de leur jeune sœur. Une chasseuse devenue vampire. Sally durant quelques mois, fût sous le choc. Tout le temps sous perfusion sanguine pour lui éviter de boire du sang humain. Mais, elle ne supportée plus tout cela et supplia sa famille de la laissée vivre. Elle jura devant eux qu’elle se tuera si elle ose attaquer quelqu’un de la famille. Mlle. Helsing, troisième de la famille était une jeune vampire, au sang froid et à l’âme rongée par la haine et la vengeance envers les vampires.

Tout an rallumant une cigarette, Sally se servit un verre d’alcool, du Gin, un mélange entre de l’alcool à 90 et du dissolvant, qu’elle odeur putride mais tellement agréable au gosier. En une seule seconde, comment expliquer vous qu’un homme, au statut imposant, à la richesse démesurée, attaque une jeune femme nue sans défense ? Il suffit juste d’être un petit toutou du grand maître pour pouvoir attaquer une chasseuse de vampire. La jeune femme lui trancha net, avec un couteau de cuisine, la tête du vampire. Par précaution, elle lui planta un pieu dans le cœur. Elle avait du sang partout sur le corps. Vous ne savez pas à qu’elle point c’est beau de voir une couleur aussi vive sur une peau semblant aussi pure qu'un ange…Après une douche rapide, des vêtements qui laisse croire à une vulgaire prostitué. Un maquillage de voiture volée plus, une mini-jupe aux bas résilles. Elle prit tout son temps pour volée la voiture de cet inconnu cadavérique et foncer en direction de Salem’ Lot. Sa famille y avait construite une petite résidence, loin de tous, en dehors de la ville. Histoire de dire qu’on n’embête personne. Apparemment, il y avait un sacré paquet de vampires, il paraîtrait que le Comte lui-même serait présent. Des raisons précises à cette histoire ? Allait savoir ce qui ce cache dans la tête d’un vampire…
[/list]

T h i r d ; → Qui y a t-il derrière votre écran ?

[list][*]Pseudo : HardCandy
[*]Âge : 19 ans
[*]Avatar : Megan Fox <3 (je sais je change xD)
[*]Présence sur le forum ? : 7/7 pour le moment
[*]Où as-tu connu ce forum ?: Hum, je dirais par moi !
[*]Code : ( utiliser spoiler )
Spoiler:
 
[*]Idées ou suggestions : J'espère avoir des membres ! =D[
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Fondatrice]→Sally V.Helsing-Dit "La Luxure"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Luxure dégage ton cul d'ici
» Un souffle de luxure [Hans]
» Luxure que je t'aime ! [PV Manzo]
» Sally Murray [U.C]
» Sally (finit!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Ghosts Of Salem :: 
LE COMMENCEMENT
 :: PAR-ICI L'ENTÉE :: VOUS POUVEZ ENTRER
-